Saut d'obstacles

CSI 4* Bourg-en-Bresse : Cassio Rivetti sur la dynamique brésilienne

IMG_6348-

La vingt-septième édition du CSI 4* de Bourg-en-Bresse débutait aujourd’hui. En cette fin d’après-midi, soixante-huit couples se sont élancés sur la toute nouvelle piste du concours. C’est dans une épreuve ranking à barrage et qualificative pour le Grand Prix qu’ils se sont affrontés sur un dessin d’Uliano Vezzani. Au final, c’est à nouveau l’hymne brésilien qui a résonné grâce à Cassio Rivetti et Ut Majeur de Brecey.

Après de nombreux parcours à quatre points en début de parcours, c’est au final la néerlandaise Aniek Poels qui signait le tout premier sans faute de l’épreuve sur Athene. Le champion olympique Philippe Rozier était lui engagé avec sa nouvelle recrue Quartz Rouge. L’ancien complice de Jérome Hurel fautait à une reprise sur le vertical numéro cinq, de quoi laisser présager de belles choses. Également champion olympique mais en concours complet, Michael Jung était davantage à la peine avec Fischer Chelsea : le couple écope de vingt-et-un points de pénalité. Parmi les têtes de série présentes ici à Bourg-en-Bresse, Romain Duguet se qualifiait pour le barrage avec Twentytoo des Biches, la fille de Mylord Carthago qui lui permettait de prendre la deuxième place de la Finale Coupe du Monde. Il était rapidement rejoint par la tricolore Margaux Bost juchée sur son régulier As de Papignies. Pour la France, de nombreux autres jeunes cavaliers se sont également qualifiés pour le barrage à l’instar de Lalie Saclier, Hugo Breul, Alexandre Fontanelle ou encore Romain Lavigne. Sur son puissant Saphir du Talus, Abdelkebir Ouaddar ajoutait lui aussi son nom à la liste des barragistes. Malheureusement, le couple tenant du titre Mathieu Billot et Shiva d’Amaury faisait une faute en début de parcours.

Dans le barrage, nous avons assisté avec un beau spectacle, notamment grâce à Alexandre Fontanelle qui a mis la pression sur ses concurrents durant un bon moment. En tête au provisoire grâce à un Prime Time des Vagues de retour en très grande forme, la victoire lui a échappé lors du dernier parcours. En effet, Cassio Rivetti abaissait le chronomètre du Rhônalpin de plus d’une seconde grâce à un tour très fluide. Douglas Lindelöw complétait le podium grâce à son meilleur cheval Zacramento. À noter la belle performance de la jeune Lalie Saclier, quatrième avec son fils de Jac Potes, Tescari’Jac. Après les victoires en Grand Prix de Pedro Veniss et Pedro Junqueira Muylaert lors des week-end précédents, Cassio Rivetti surfe donc sur la vague brésilienne avec cette nouvelle victoire.

Résultats complets

Vous aimerez peut-être