Saut d'obstacles

CSI 3* Rouen : Wout-Jan van der Schans devant Timothée Anciaume !

15123191_1186295034740929_1794906147586335372_o

Alors qu’à Stuttgart se déroulait la cinquième étape du circuit Coupe du Monde, en France c’est Rouen qui attirait tous les regards pour son CSI 3*. Avec un plateau de très belle qualité s’illustrant devant un public conquis, les organisateurs ont réussi leur pari de mettre sur pied un CSI 3* indoor en Normandie.

Ils étaient quarante-neuf ce dimanche à prendre le départ du Grand Prix dessiné par le chef de piste français Grégory Bodo. Il a su bien doser son parcours pour mettre suffisamment en difficulté les couples et terminer sur un nombre de barragistes quasiment parfait : sept. Sept heureux qui auraient pu être rejoints par Florian Angot sur Soprano de Grandry et Guy Williams avec Depardieu van’t Kiezelhof piégés par un point de temps dépassé. Beaucoup n’ont fait tomber qu’une barre et ont donc ainsi manqué d’un peu de chance pour rejoindre la finale au chronomètre à l’image de Gregory Wathelet présent avec Iron Man van den Padenborre, Jérôme Hurel sur Urano ou encore Werner Muff et HH Fleur.

Sept couples se sont donc ensuite départagés lors d’un barrage durant lequel il fallait savoir manier habilement grandes galopades et virages serrés tout en laissant toutes les barres sur les taquets. Une mission qu’a très bien accompli Timothée Anciaume, dans la fluidité qu’on lui connait, associé à son hongre de quatorze ans Kiamon. Le français imposait alors le premier temps de référence et il a bien longtemps cru à la victoire… Finalement, c’est en effet Wout-Jan van der Schans qui a réussi à aller plus en vite en s’élançant en avant-dernier avec Capetown. Le néerlandais l’emporte ainsi en abaissant le chronomètre d’à peine sept dixièmes. Un peu plus lent mais également double sans faute, Dayro Arroyave complète le trio de tête en selle sur Adele. Mais le néerlandais aurait bien pu se faire voler la première place par son compatriote Gert-Jan Bruggink qui a réalisé le parcours le plus rapide mais pénalisé de quatre points aux commandes de Connelly 2.

Deux autres français étaient présents au barrage : Pierre Alain Mortier et Just Do It R terminent quatrième en assurant le sans faute tandis qu’Alexis Deroubaix a davantage tenté sa chance mais prend la sixième place avec une faute au barrage de Timon d’Aure.

Classement complet

Photo © Equi Seine – Raynald Aubert

Vous aimerez peut-être