Saut d'obstacles

Cornet d’Amour en a terminé avec le sport

16487622_1693672537391608_5001240488049291696_o

L’attachant gris de Daniel Deusser, Cornet d’Amour, ne concourra plus en saut d’obstacles. Fidèle complice de l’Allemand depuis de longues années, le fils de Cornet Obolensky fera ses adieux à la compétition à l’occasion des Stephex Masters, ce week-end, en Belgique. 

Débuté sur les terrains internationaux par Pedro Veniss en 2010, Cornet d’Amour a rapidement rejoint les écuries de Daniel Deusser. Ensemble, le couple a remporté la finale de la Coupe du Monde à Lyon en 2014, ainsi que les Grands Prix de Malines en 2013, ‘S-Hertogenbosch en 2014 et des Longines Paris Master trois ans plus tard. Outre ses performances remarquables en indoor, auxquelles il faut ajouter une médaille de bronze glanée lors de la finale de la Coupe du Monde de Göteborg en 2016, le hongre westphalien a longtemps porté les couleurs de la Mannschaft. Il y a six ans, aux européens de Herning, Daniel Deusser et Cornet d’Amour remportaient l’argent par équipe, avant de s’adjuger la cinquième place individuelle. Et la liste complète de leurs performances, tant en individuel qu’en équipe, pourrait être prolongée sur plusieurs lignes.

Ménagé ces derniers mois, le gris désormais âgé de 16 ans semblait moins à son affaire, en témoigne son élimination dans le prix de l’Europe au CHIO d’Aix-la-Chapelle en 2017, où il avait formellement refusé de franchir le triple. Sa dernière apparition en compétition restera une épreuve à 1m50, courue à Knokke, en juin dernier.

Merci Piggy. J’espère que ta retraite sera remplie de bonheur, à devenir gras au pré !”, a commenté Sean Lynch, son fidèle groom sur son compte Instagram, avant que les écuries Stephex ne remercient elles aussi leur champion. “Je peux fièrement dire que Cornet d’Amour m’a aidé à triompher et accomplir mes objectifs, et ce, au plus haut niveau des sports équestres. C’est le premier cheval de qui je peux dire qu’il restera au sein de la famille Stephex, même après sa retraite”, a salué Stephan Conter, le propriétaire du talentueux hongre. “On dit qu’un cheval peut changer une vie, et que les plus spéciaux la définisse. C’est vrai pour Cornet d’Amour et moi, s’est ému Daniel Deusser. Il est un cheval exceptionnel. […] Je suis reconnaissant pour ce que nous avons réalisé tous les deux. Il va me manquer aux écuries, mais il est temps pour lui de profiter de l’herbe vertes des prés. Merci Piggy.

ph. : Daniel Deusser et Cornet d’Amour, à Bordeaux en 2017. © Mélissa Vriends / Dans La Foulée

Vous aimerez peut-être