Saut d'obstacles

CHIO Aix-la-Chapelle : Philipp Weishaupt sacré dans le Grand Prix !

0717_RolexGrandPrix-1080x720

Ils avaient ouvert ce mythique Grand Prix d’Aix-la-Chapelle et en sont finalement sortis vainqueurs. Philipp Weishaupt a sans doute écrit l’une des plus belles pages de sa carrière en remportant dimanche le plus beau Grand Prix de l’année devant son public, en selle sur l’inexpérimenté LB Convall, un fils de Casall âgé de seulement neuf ans.

Qui aurait pu prédire un tel scénario quelques heures plus tôt lorsque le cavalier des écuries Beerbaum s’est élancé en premier sur le parcours particulièrement difficile dessiné par Frank Rothenberger. Avec ce puissant gris qui ne participait qu’à son premier Grand Prix 5* quelques semaines plus tôt, l’Allemand est parvenu à ne pas toucher la moindre barre mais avait écopé de deux points de temps dépassé. Partie en deuxième position, la Suédoise Jonna Ekberg a quant à elle fauté à deux reprises mais est facilement rentrée dans le temps imparti, un temps qui ne fut par conséquent pas modifié et qui est devenu le juge de paix majeur de cette première manche, poussant les cavaliers à aller un peu plus vite et entraînant ainsi de nombreuses fautes. La plupart sont survenus dans le triple, disposé sur la dernière ligne juste avant l’obstacle final, qui a ruiné les espoirs de sans-faute d’un grand nombre de couples, à l’image de Cian O’Connor et Good Luck, Marco Kutscher et Van Gogh, Daniel Deusser et Equita van’t Zorgvliet ou encore McLain Ward et HH Azur. Lorsque les cavaliers parvenaient à passer le triple en ayant toujours un score vierge de toute pénalité, c’était alors le dernier obstacle qui faisait son travail. Janne Friederike Meyer sur Goja et Tiffany Foster associée à Tripple X III ont toutes les deux commis leur seule faute sur cet obstacle. Finalement, aucun des quarante cavaliers engagés dans cette épreuve n’a signé le sans-faute. Seuls trois couples n’ont pas poussé de barre à terre mais ont été en revanche rattrapé par le temps accordé. Chez les français, Simon Delestre et Qlassic Bois Margot sont sortis de piste avec neuf points tandis que Philippe Rozier et Rahotep de Toscane ont écopé de dix-sept points. Avec quatre points, Roger-Yves Bost fut le seul tricolore à se qualifier pour la deuxième manche.

Plus accessible, le deuxième parcours a permis à plusieurs cavaliers de réaliser enfin le sans-faute et de conserver leur score du premier tour. Néanmoins, ce ne fut pas le cas de Janne Friederike Meyer, Marco Kutscher et Cian O’Connor qui ont ajouté quatre points supplémentaires à leurs cinq points de première manche. De même, Roger-Yves Bost qui était accompagné de Qoud’Coeur de la Loge est sorti avec huit nouveaux points. Tenant du titre et pénalisé de quatre points en première manche, Scott Brash a en revanche réalisé une belle opération en signant le sans-faute le plus rapide avec Ursula XII, qui revient d’une longue absence de deux ans suite à une blessure. Assuré dans le pire des cas d’une quatrième place, l’Ecossais n’avait plus qu’à attendre. Philipp Weishaupt n’a toutefois pas tremblé et est sorti de piste sans-faute et dans le temps avec LB Convall. Deux cavaliers restaient encore à passer et un barrage était toujours possible si les deux effectuaient le sans-faute. Avec Clooney, Martin Fuchs était bien parti pour, peut être, s’offrir la plus belle victoire de sa jeune carrière. Pourtant, tout s’est cruellement effondré devant le toute dernier obstacle que le hongre de dix ans a refusé de s’approcher une première fois. Avec un total de dix points, le Suisse est rétrogradé à la seizième place. Dernier cavalier à s’élancer, Gerco Schröder et son gris Glock’s Cognac Champblanc N.O.P devaient absolument rester sans-faute pour remporter à coup sûr le Grand Prix, mais le couple néerlandais a renversé une barre en fin de parcours, scellant la victoire de Philipp Weishaupt. Scott Brash a donc pris une très belle deuxième place tandis que Sergio Alvarez Moya est monté sur la troisième avec Carlo 273.

Classement complet

Photo : CHIO Aachen/Michael Strauch

Vous aimerez peut-être