Saut d'obstacles

CHI Genève : L’expérience de Kent Farrington vient à bout de la jeunesse de Michael Pender

1G6A1994

À tout juste 20 ans, l’Irlandais Michael Pender a bien failli réaliser un coup de maître, jeudi 12 décembre, dans le Trophée de Genève. Mais sur des barres élevées à 1.55m, Kent Farrington a terrassé la concurrence, en abaissant le chronomètre de près de deux secondes ! Harrie Smolders a pris la troisième place.

Piloté par Michael Pender, HHS Burnchurch a signé sa plus belle performance, ce soir à Palexpo. © Mélina Massias / Dans La Foulée

Piloté par Michael Pender, HHS Burnchurch a signé sa plus belle performance, ce soir à Palexpo. © Mélina Massias / Dans La Foulée

Ils étaient quarante-huit au départ de l’épreuve majeur du jour, au CHI de Genève. Sur un tracé initial relevé, treize paires sont parvenues à trouver la solution à l’équation. Pourtant, quelques ténors se sont fait piéger. Pedro Veniss, associé pour l’occasion à son incomparable étalon Quabri de l’Isle, vainqueur ici-même du Grand Prix Rolex en 2016, a été trompé par le chronomètre, tout comme l’expérimenté Jeroen Dubbeldam, parti en ouvreur avec son prometteur Oak Grove’s Carlyle. Scott Brash, Pénélope Leprevost, en selle sur son meilleur cheval, Vancouver de Lanlore, ou encore Eric Lamaze et son olympique Fine Lady 5 ont, eux, laissé une barre au sol. Alors que Rodrigo Pessoa et Quality FZ connaissaient une mésaventure dès le numéro deux, un mur de palanque bleu, Martin Fuchs et Max Kühner, respectivement associés à Tam Tam du Valon et Caracas, préféraient jeter l’éponge. Du côté des Tricolores, outre Pénélope Leprevost, pénalisée de quatre points, Roger-Yves Bost, avec sa Sangria du Coty, troisième la semaine passée à Paris, ont bouclé un parcours à neuf points, tandis que Simon Delestre et Uccello de Will ont accusé cinq points en sortie de piste. Très en forme en cette première journée de compétition, la France a toutefois été représentée par Kevin Staut, juché sur Viking d’la Rousserie, et Julien Epaillard, déjà lauréat d’une épreuve, qui avait cette fois sellé Virtuose Champeix.

 

Au barrage, Michael Pender a rapidement mis le feu aux poudres, prenant les commandes de l’épreuve après un impressionnant barrage aux rênes d’HHS Burnchurch, hongre de 9 ans par Heritage Fortunus, qui a signé ce soir sa plus belle performance. Pas même les pourtant très rapides Harrie Smolders, associé à Une de l’Othain, Daniel Deusser, Christan Ahlmann et autres Jérôme Guéry ne sont parvenus à faire tomber le jeune irlandais. Il aura fallu attendre le passage du supersonique Kent Farrington, vainqueur du plus mythique des concours, Aix-la-Chapelle, cet été, et son bondissant Creedance, pour voir le chronomètre être abaissé. Plus rapide que tout le monde, Julien Epaillard a traversé l’ultime vertical de ce parcours raccourci, laissant disparaître tous ses espoirs de victoire. Le meilleur résultat tricolore revient ce soir à Kevin Staut et son atypique mais non moins attachant Viking d’la Rousserie, sixièmes au profit d’un raisonnable double zéro.

 

Les résultats complets ici.

ph. : Creedance n’a fait qu’une bouchée des deux parcours qu’elle a affronté ce soir à Genève ! © Mélina Massias / Dans La Foulée

Vous aimerez peut-être