Saut d'obstacles

CHI Genève : Kent Farrington régale Palexpo dans le Top Ten

1G6A5857

Mythique épreuve de Palexpo, le Top Ten a tenu toutes ses promesses, vendredi 13 décembre, à Genève. Face à un public survolté, enfermant l’antre de Palexpo dans une ambiance de folie, Kent Farrington et Austria ont livré une véritable partition, pleine de maîtrise. Pour son premier Top Ten, Darragh Kenny a lui aussi été époustouflant aux rênes de Romeo 88, mais un peu moins rapide que la paire américaine. Pour compléter ce trio relevé, Christian Ahlmann, piégé par le temps en première manche, a hissé son Clintrexo Z sur la troisième marche du podium. 

Kent Farrington et sa Austria 2 ont brillé à Genève dans le Top Ten. © Mélina Massias / Dans La Foulée

Kent Farrington et sa Austria 2 ont brillé à Genève dans le Top Ten. © Mélina Massias / Dans La Foulée

Une fois encore, l’épreuve du Top Ten de Genève, réunissant les dix meilleurs mondiaux, a livré un savoureux spectacle, face à des tribunes combles. Parti en numéro deux, après Henrik von Eckermann, qui a essuyé un très inhabituel refus de sa belle brune, Toveks Mary Lou, sur le numéro dix, Kent Farrington a rapidement prouvé tout son talent. Dans un rythme soutenu, l’Étasunien a déroulé, sans pression, un parcours parfait avec Austria 2, une fille de Casall. La jument de onze ans s’était surtout illustrée sur des épreuves intermédiaires, décrochant plusieurs victoires et podiums sur des épreuves à 1.45m et plus, ces derniers temps. Tentant d’imiter le couple, Christian Ahlmann ne s’est pas méfié du temps, écopant d’un point de pénalité qui lui coûte très cher. Avec son Clintrexo Z, l’Allemand n’a pas tremblé une seule fois sur cet acte initial. Darragh Kenny, lui, a bel et bien signé l’exploit, pour sa première participation à cette épreuve, grâce à un clear round de Romeo 88, qu’il ne monte que depuis juin. En revanche, pour les autres cavaliers, hormis Steve Guerdat et Alamo, tenants du titre et portés par un public acquis à leur cause, les scores ont été plus lourds. Daniel Deusser et sa jeune Killer Queen VDM, ainsi que Martin Fuchs, associé à Silver Shine, ont pêché par une fois, sortant de piste avec quatre points. Après une volte à la réception du numéro deux, Peder Fredricson et son champion d’Europe 2017, H&M All In ont accumulé les petites fautes. Peu commun pour ce couple si expérimenté. Alors que Ben Maher et F One USA, pas encore aussi fiable qu’Explosion W ont commis deux erreurs, sur les numéros six et sept, Pieter Devos et son puissant Espoir ont été à la peine dans les combinaisons, renversant les éléments a et b du triple, ainsi que la sortie du double aux couleurs de Rolex, placé en avant dernier. 

Pour sa première participation au Top Ten, Darragh Kenny a bien failli l'emporter ! © Mélina Massias / Dans La Foulée

Pour sa première participation au Top Ten, Darragh Kenny a bien failli l’emporter ! © Mélina Massias / Dans La Foulée

Si les dix paires devaient repartir pour se livrer à une ultime bataille, Henrik von Eckermann et Peder Fredricson, les deux Suédois, ont préféré épargner un parcours supplémentaire à leurs montures, leurs scores ne leur offrant plus d’espoir de victoire. Libéré par la pression, les fautifs du tour initial ont bouclé des parcours parfaits. Daniel Deusser, seulement pénalisé de quatre points, a joué le jeu en serrant ses courbes et en ouvrant les doigts. Tactique payant pour le Germanique, qui termine au pied du podium avec le parcours le plus rapide des quatre points. Malgré un parcours bien musical, Christian Ahlmann avait cette fois la chance de son côté. Le géant à la veste bleue ciel s’est assuré une place sur le podium avec son petit étalon gris. Après une faute de Steve Guerdat – au grand dam des tribunes de Palexpo – il ne restait plus en lice que Darragh Kenny et Kent Farrington. Un duel au sommet donc, entre deux pointures du jumping. Avec son Romeo 88, Darragh Kenny a tout donné, espérant que la pression ferait craquer l’Américain. Mais l’intrépide Kent Farrington n’a pas bronché. Dans un galop plus que soutenu, le vainqueur du dernier CHIO d’Aix-la-Chapelle n’a pas montré la moindre once d’inquiétude, bouclant un barrage de rêve, et arrachant par la même occasion sa deuxième victoire dans cette épreuve, en plus de sa première place décrochée jeudi 12 décembre avec Creedance. Reste désormais à savoir si le véloce cavalier réussira à hisser une fois de plus le Stars and Stripes tout en haut de la piste de Palexpo, dimanche 15 décembre, pour le Rolex Grand Prix !

Le chronomètre a été fatal à Christian Ahlmann et Clintrexo Z ce soir. © Mélina Massias / Dans La Foulée

Le chronomètre a été fatal à Christian Ahlmann et Clintrexo Z ce soir. © Mélina Massias / Dans La Foulée

Les résultats complets ici.

ph. : Kent Farrington a encore frappé à Genève, cette fois avec Austria 2. Assommera-t-il Palexpo dimanche, en remportant le Grand Prix avec sa troisième monture, Gazelle ? © Mélina Massias / Dans La Foulée

Vous aimerez peut-être