Saut d'obstacles

CHI Genève : Eric Lamaze triomphe dans le Top 10 !

geneve

Y-a-t-il meilleur endroit que la magnifique piste du CHI de Genève pour accueillir la mythique Finale du Top 10 ? Cette année encore, le public genevois a assisté à une très belle épreuve où les meilleurs mondiaux s’affrontaient en deux manches. Si on a longtemps pensé que le numéro un mondial, Christian Ahlmann, allait tenir son rang, c’est finalement Eric Lamaze qui s’est imposé ! Avec son excellente Fine Lady 5, le canadien a remporté cette épreuve qui a tenu toutes ses promesses.

Les chefs de piste Gérard Lachat et Luc Musette avaient concocté un parcours de première manche où la principale difficulté résidait dans le triple placé en avant-dernière position. Mais lorsque l’on rassemble les dix meilleurs cavaliers au monde dans une épreuve, on ne s’attend pas à voir beaucoup de fautes et c’est une nouvelle fois ce qui s’est passé. Parti en ouvreur, le chouchou du public Steve Guerdat signait un très beau sans faute avec Corbinian. Après une grosse touchette en début de parcours, son fils de Cornet Obolensky se sortait ensuite de toutes les difficultés. Pour le britannique Scott Brash, si sa bondissante Hello M’Lady semblait à l’aise, elle commettait malheureusement une faute en sortie de triple. A leur suite, Pénélope Leprevost et Vagabond de la Pomme sortaient un très beau sans faute tout en contrôle et étaient directement imités par leur compatriote Kévin Staut en selle sur un Rêveur de Hurtebise*HDC à son affaire. Marcus Ehning s’élançait ensuite avec Prêt à Tout mais l’alezan renversait la palanque numéro dix. Malgré un gros sursis sur la sortie du triple, le couple médaillé de bronze aux derniers Jeux Olympiques, Eric Lamaze et Fine Lady 5 sortaient de piste avec un score vierge de toute pénalité. Les choses ne se passaient pas comme prévu pour Daniel Deusser et First Class van Eeckelghem qui renversaient le premier élément du double de verticaux. Même sort pour Kent Farrington et Creedance, vainqueurs de la grosse épreuve hier soir, puisque c’est sur le second élément du triple que le couple essuiera quatre points. Troisième français à participer à cette finale, Simon Delestre avait choisi de seller Chadino. Encore novice à ce niveau d’épreuve, son fils de Chacco-Blue n’était pas à son aise et commettait une grosse faute sur le numéro un avant de réitérer sur le numéro dix. Le français décidait de faire une volte avant le triple mais son étalon faisait également tomber le second élément de la combinaison et le couple sortait donc de piste avec 18 points. Numéro un mondial oblige, Christian Ahlmann fermait la marche dans cette première manche et signait comme à l’accoutumée une démonstration avec son expérimenté Taloubet Z, toujours aussi étincelant à bientôt 17 ans. Ils étaient donc cinq à sortir sans faute de ce premier test mais les cavaliers à quatre points pouvaient encore prétendre à un podium.

Pour la seconde manche où le score de la première était conservé, le parcours était réduit et il alternait virages serrés et grandes galopades sur l’immense piste de Palexpo. Simon Delestre réalisait un parcours de travail avec un Chadino bien plus décontracté et sortait de piste avec deux petits points de temps dépassé. Daniel Deusser jouait quant à lui le chronomètre mais ajoutait quatre points à son score initial puisque son alezan fautait sur le même obstacle qu’en première manche. Ensuite, les trois autres couples à quatre points en première manche, Kent Farrington et Creedance, Marcus Ehning et Prêt à Tout, ainsi que Scott Brash et Hello M’Lady, enchainaient les sans fautes et bouclaient donc leur finale avec un total de quatre points. Auteur du parcours sans faute le moins rapide en première manche, Christian Ahlmann et Taloubet Z montraient une nouvelle fois tout l’étendu de leur talent en signant un magnifique sans faute en 43.05 secondes. Les finales du Top 10 ne réussissent décidément pas à Pénélope Leprevost puisque malgré un beau parcours, elle ne peut empêcher la faute de son puissant fils de Vigo d’Arsouilles sur le vertical numéro cinq. Steve Guerdat peut définitivement compter sur Corbinian pour assurer la relève de Nino des Buissonnets, le hongre de dix ans sortait à nouveau un très beau sans faute en 44.30 secondes et prenait la seconde place du classement provisoire. Malgré un chronomètre plus rapide que ces derniers, Rêveur de Hurtebise*HDC laissait ses antérieurs trainer sur la sortie du double et le français Kevin Staut sortait donc de piste avec quatre points au compteur. Dernier à s’élancer, Eric Lamaze lançait sa fusée Fine Lady 5 à toute allure et remportait l’épreuve au bout du suspense !

Avec un chronomètre de 42.56 secondes, le canadien gagne ici sa première Finale du Top 10 après avoir figuré deux fois sur le podium, Christian Ahlmann doit se contenter de la seconde place avec Taloubet Z, alors que Steve Guerdat clôture le podium en selle sur Corbinian.

Résultats complets

Vous aimerez peut-être