Dressage Elevage Reportages

Championnats du Monde Jeunes Chevaux Ermelo 2017 : Focus sur Daydream D’Arion

DSC_0044

Afin de mettre en avant les futures stars du dressage, Dans la Foulée a décidé de faire le portrait des chevaux sélectionnés pour représenter la France aux Championnats du Monde des Jeunes chevaux, à Ermelo. La France a le droit d’envoyer deux chevaux par tranches d’âge : cette année, la SHF et la FFE ont décidé d’envoyer un cheval de 5 ans, deux de 6 ans et un de 7 ans.

Le dernier, et pas des moindre, à se prêter au jeu, est Daydream d’Arion.

7645_10209322912538150_252342649526009188_n

Daydream d’Arion est un entier hanovrien de 5 ans, né à l’élevage d’Arion, en Vendée. Son père n’est autre que l’étalon Baden Wurttemberger de 13 ans, Don Diamond. Don Diamond,  fils du réputé Diamond Hit, a été sacré champion lors de son approbation et fut vice-champion du Bundeschampionnate à 4 ans. Il est sorti et sort toujours avec beaucoup de succès en concours, et ce jusqu’en Grand Prix. Cette année, Don Diamond a été proclamé Etalon Elite par la German Sport Horse Society. La mère de Daydream d’Arion, St. Pr. Larina, est une jument primée d’Etat dont le père est Lauries Crusador xx. Ce dernier a été l’un des étalons pur sang les plus influents dans l’élevage allemand : il est le père de plus de 50 étalons approuvés, notamment par exemple, Londonderry.

Daydream d’Arion a été acheté par sa cavalière lorsqu’il avait 2 ans. Il fait cette année sa première saison : il s’est qualifié pour les championnats du Monde avec trois concours à son actif. Foal, il avait participé aux championnats de France : il était le plus jeune poulain présenté et terminait à la 9ème place. Il est présenté aujourd’hui par sa propriétaire, Isabelle Gayot.

20247539_10213933463039031_8374425850339120704_o

A l’origine cavalière de CSO pendant 15 ans, cette dernière nous raconte : « une amie éleveuse m’a présenté Michel Mouré, qui m’a transmis la passion du Dressage. Après avoir été cavalière professionnelle pendant 4 ans, j’ai repris un emploi salarié de Chargée d’affaires en éclairage. J’ai troqué mes bottes contre des baskets pour aller courir des marathons. Cet échappatoire n’a pas suffi à combler le manque des chevaux, et poussée par mon compagnon, j’ai décidé de reprendre la compétition de Dressage. « 

Isabelle a accepté de répondre à nos questions sur son beau Daydream d’Arion !

Quand et comment Daydream d’Arion a t-il été acheté ?

C’est en surfant sur le net à la recherche du compagnon idéal pour faire mon retour que je suis tombée sur une photo de Daydream à 6 mois. Ce fut un vrai coup de cœur. J’ai alors contacté l’éleveuse, Isabelle Furlanetto. Daydream avait alors 2 ans et il était toujours à l’élevage. Le 15 août 2014, lors de ma visite pour le voir et me présenter, nous avons conclu sa vente.

Quand et comment est-il arrivé chez vous?

Daydream est arrivé chez moi début septembre 2014, et j’ai commencé son éducation de cheval de sport. D’abord à pied, pendant plusieurs mois, en lui montrant le maximum de choses. Puis je l’ai débourré moi-même sans aucune difficulté en février 2015 avant de le laisser tranquille durant l’été de ses 3 ans.

Quelles sont ses qualités ? ses défauts ?

Pour moi, Daydream n’a pas de défauts. Il est bien bâti, sa robe est peu commune et ses 3 allures sont remarquables. Il est de nature solide et ne montre jamais de signes de fatigue. C’est un cheval qui aime l’humain.

12063713_10209322915898234_114162464743043230_n

Quel est son caractère au quotidien et en concours ?

Daydream est doté d’une intelligence redoutable avec un tempérament dominant, ce qui m’impose beaucoup de rigueur et de réflexion afin de préserver son envie de donner. C’est un cheval qui sait très bien se faire comprendre quand quelque chose ne lui plaît pas et vice versa. Avec lui, j’apprends la patience et j’en découvre les effets bénéfiques au fur et à mesure que nous avançons. En concours, Daydream se comporte différemment qu’à la maison. Il n’a pour l’instant que 3 sorties à son actif car je n’ambitionnais pas de participer aux championnats du monde cette année, je pensais commencer doucement et tenter notre chance à 6 ans. Seulement Daydream semble aimer les concours et s’est comporté de manière exemplaire. Il est calme, concentré, et volontaire. Ce qui se passe autour de lui ne semble pas l’affecter. A voir si l’ambiance d’Ermelo pour un cheval avec si peu d’expérience en concours confirme cette force de caractère qu’il a montré jusque là.

Comment avez vous planifié son travail depuis la sélection jusqu’à Ermelo ?

Je n’ai absolument rien changé, je pense que c’est important de ne pas perturber ses habitudes. Je continue de travailler via des séances skype hebdomadaires avec Pia Munck qui me fait profiter de son expérience dans le travail des chevaux selon les méthodes étrangères, et je profite de 2 séances mensuelles avec HH Meyer zu Strohen au Pôle hippique de Lorraine. En dehors de cela, Je varie beaucoup les séances, avec des barres par terre, du saut à la longe, de la piste de galop, et de la liberté tous les jours.

16722640_10212380184968050_8917447110473763194_o

Quels sont les objectifs à remplir à Ermelo ?

Forcément, je vais faire de mon mieux pour donner la meilleure image possible du couple que je forme avec Daydream. Je n’ai cependant aucune prétention car je connais le niveau des autres compétiteurs et je sais que mon cheval n’est pas encore prêt pour pouvoir rivaliser sérieusement. Ce sera cependant une formidable expérience qui va nous apporter de la maturité pour les années à venir.

Comment envisagez vous l’avenir de Daydream sur le long terme ?

Daydream ne montre pas encore son vrai potentiel. Il se présente de manière très naturelle et ne force pas dans tout ce qu’il fait. Une fois qu’il aura gagné en force et en maturité, et que de mon côté j’aurai amélioré ma façon de fonctionner à cheval, nous aurons un bel avenir sportif.

Une petite anecdotes sur lui ?

Ses activités favorites : la chasse aux carottes dans le manège et la pause salade de fruits: la propriétaire de l’écurie où se trouve Daydream lui achète des bananes et des pêches qu’elle lui donne lorsqu’il vient à la fenêtre du club house pour les réclamer.

DSC_0029

 L’entraîneuse hebdomadaire de Daydream d’Arion et Isabelle Gayot a accepté elle aussi de nous accordé son témoignage. Ainsi, cette dernière nous raconte que « Daydream est un très beau cheval avec 3 superbes allures naturelles. C’est un cheval de qualité avec un excellent potentiel ». Pour elle, les points forts de Daydream sont « la souplesse, le rebond et la justesse de ses 3 allures. Il a une morphologie élégante, faite en montant. Son point faible, c’est qu’il est entier, donc il a du caractère… mais à nous de trouver l’entraînement juste et dans des doses correctes, qui permette à Daydream de bien évoluer en tout sérénité. » Pia Munck nous explique : « J’aime chez lui son expression d’aisance, d’harmonie, de flow, quand il bouge sur le carré… il me fait penser à la belle Woodlander Farouche, Championne du Monde des 5 et 6 ans en 2011 et 2012. »

Depuis les sélections, la cavalière et l’entraîneuse ont cherché à « garder le cheval sain et heureux, devant les jambes, peaufiner les transitions, améliorer l’équilibre. » Enfin, l’objectif de Pia Munck pour ses protégés : « Pour Isabelle et Daydream à Ermelo, j’attends d’eux de sortir l’expression des allures naturelles du cheval et son attitude concours dans la souplesse et la légèreté devant les juges, ce que le couple arrive déjà à faire à l’entraînement ! Rien de plus, mais rien de moins non plus ! Si c’est le cas, avec Isabelle qui reste concentrée à sentir son cheval et le garder devant les aides à franchir son mors, rênes courtes, les mains en place vers la crinière, les notes vont suivre aussi pour cette belle expression d’un cheval de 5 ans. »

13243931_10210040508154800_5645810658594991896_o

Enfin, l’éleveuse de Daydream d’Arion, Isabelle Furlanetto, s’est également prêtée au jeu au cours d’une rapide interview !
Pourquoi avoir fait ce croisement ?
La mère n’a pas pris d’un autre étalon, changement sur la dernière chaleur de la saison !
Comment était-il quand il était poulain/plus jeune ?
Il était timide et hyperesthésique !
Quels étaient vos espoirs / attentes pour Daydream d’Arion ?
Lui trouver le propriétaire adéquat.
Pourquoi l’avoir vendu ?
On élève pour vendre !
L’avez vous vu depuis que vous l’avez vendu ?
Oui, j’ai des nouvelles régulières pour suivre l’évolution du cheval.
Qu’avez vous pensez du cheval ? 
 Je pense qu’il est entre de bonnes mains.
 

Qu’attendez vous de lui maintenant?

Qu’il ne se blesse pas !

Quel est pour vous son point fort ? et son point faible ?

Il est infatigable et volontaire. Pour le point faible, il faut demander à sa cavalière ! 

Avez vous une petite anecdote sur lui ?

Il demande beaucoup d’attentions et de temps et ne supporte pas qu’on s’occupe d’un autre cheval dans l’écurie. Il tape et hennit de façon très aiguë tant qu’il n’a pas gain de cause !

Vous aimerez peut-être