Saut d'obstacles

CH-EU Goteborg : L’Irlande de Rodrigo Pessoa se pare d’Or !

21105490_1422875584426496_8475208989775639283_n

Quel championnat ! Cette finale par équipes a livré un scénario incroyable comme on pouvait l’espérer… Réduite à trois après la chute de Bertram Allen jeudi, l’équipe d’Irlande, menée de main de maître par Rodrigo Pessoa, a su se serrer les coudes pour finir la soirée en or.

Tour à tour, Shane Breen, Denis Lynch et Cian O’Connor ont délivré des parcours d’une extrême justesse associés respectivement à Chaqui Z, All Star 5 et Good Luck qui ont chacun répondu présent. Pour sa première année à la tête de cette équipe, le brésilien ne pouvait rêver mieux que de terminer ce championnat sur la plus haute marche du podium. Une vraie leçon !

Troisième ex-aequo hier après la première manche, rien n’était pourtant gagné pour l’Irlande. Mais le chef de piste néerlandais avait concocté pour ce vendredi soir un parcours à la hauteur de l’enjeu. Le triple ou encore la dernière ligne ont notamment fait partie des grandes difficultés de ce tour composé à nouveau de quatorze obstacles et dix-sept efforts. Le temps était également court, obligeant les cavaliers à ne pas traîner en route s’ils ne voulaient pas voir les pénalités défiler. Pour l’équipe hôte, jusque là en tête, la soirée a failli tourner au vinaigre. Après le sans faute sur les barres de Henrik von Eckermann et Mary Lou 194, Malin Baryard-Johnsson a dû se résoudre à abandonner après les grosses fautes de sa jument H&M Cue Channa qui paraissait assez perturbée. Suite aux neufs points de Zacramento et Douglas Lindelow, Peder Fredricson n’avait plus d’autre choix que de signer le sans-faute s’il voulait offrir une médaille à son pays. Absolument intouchable depuis le début avec H&M All In, le vice-champion olympique n’a pas tremblé et son score parfait place la Suède sur la deuxième marche du podium.

La Suisse a elle pu compter sur le nouveau sans faute de Martin Fuchs qui a encore une fois fait tout ce qu’il pouvait pour que Clooney 51 ne touche pas une seule barre. Son équipe termine ainsi à la troisième place. Après une journée parfaite hier, la Belgique concède aujourd’hui neuf points synonymes d’une quatrième place finale devant l’Allemagne.

Pour la France, ces championnats sont définitivement à oublier. Pourtant bien lancée par le parcours à deux points de Mathieu Billot et son fils de For Pleasure Shiva d’Amaury, l’équipe n’a pas réussi à suivre la cadence. Bien qu’épatant depuis le début, Rêveur de Hurtebise*HDC renversait trois barres dont une première grosse faute qui l’a surement perturbé ainsi que son cavalier Kevin Staut. Comme pour Mathieu, c’est en revanche une satisfaction pour Roger-Yves Bost qui n’a pas renversé la moindre barre en terminant dans le temps. Sangria du Coty a montré ce soir qu’elle pouvait faire partie des grands. Dernière à s’élancer pour l’équipe, Pénélope Leprévost scellait le destin de la France avec cinq points de Vagabond de la Pomme. Les tricolores terminent donc à la septième place.

Mention spéciale également pour Alberto Zorzi et Cornetto K. Comme hier, les deux acolytes ont déroulé un parcours à couper le souffle. Sans aucun sursis, le couple termine à nouveau sans faute et à une prometteuse cinquième position individuelle avant la Finale de dimanche. Le classement individuel est d’ailleurs toujours dominé par Peder Fredricson qui devance Martin Fuchs, Shane Sweetnam et Cian O’Connor. Avec ces cinq cavaliers en haut du classement, la dernière épreuve de ces championnats s’annonce encore passionnante… A noter également la septième place « surprise » de Danielle Goldstein qui enchaîne aussi les sans-faute sur son incroyable Lizziemary.

Classement par équipes

Classement individuel provisoire

Photo ©FEI/Richard Juilliart/ Jon Stroud Media

Vous aimerez peut-être