Dressage

CDIW Lyon : Ça passe pour Isabell Werth, les trois Tricolores qualifiés

608 : Emilio : Werth Isabell

En début de matinée s’est tenu le Grand Prix de dressage, qualificatif pour l’étape Coupe du monde de Lyon qui se tiendra demain à partir de 16h. Comme bien souvent, l’hymne allemand a retenti à l’issue des reprises des seize engagés grâce à Isabell Werth et Emilio.

Le couple, qui n’avait pas repris le chemin des concours depuis le CHIO d’Aix-la-Chapelle en juillet dernier, s’est certes imposé, mais avec quelques difficultés. Auteurs de plusieurs fautes tout au long de leur test, et ce dès le départ, la championne et son complice bai ont affiché l’une des plus mauvaises moyennes de leur carrière. Malgré des pertes de points sur l’entrée, le pas rassemblé, les changements de pieds à deux temps puis sur la transition au trot en fin de reprise, les juges leur ont attribué une note de 75.326%, suffisante pour décrocher la victoire.

617 : Delatio : Kittel Patrik

Patrik Kittel et Delatio – © PSV J.Morel

Il faut dire que les autres têtes d’affiche du dressage mondial n’ont pas fait le déplacement en France cette année. Néanmoins, Patrik Kittel peut être pleinement satisfait de ses débuts avec l’ancienne monture d’Emile Faurie, Delatio. Présent pour la toute première fois en concours sous la selle du Suédois, l’étalon de quatorze ans a récolté ce matin la meilleure note de sa carrière en Grand Prix : 74.783%. La juge en E Isabelle Judet et le Néerlandais Francis Verbeek ont même classé le duo en première place avec plus de 76%.

Pour leur rentrée après les Jeux Équestres Mondiaux de Tryon, Dorothee Schneider et Sammy Davis Jr ont quant à eux commis une petite faute dans la pirouette à droite, mais prennent une bonne troisième place grâce à 73.848%. La quatrième position est revenue à la Suédoise Antonia Ramel et le fils de Glock’s Voice, Brother de Jeu (73.652%), alors que le jeune Juan Matute Guimon, qui participera demain à sa toute première Coupe du monde en Europe, a lui aussi battu un record personnel avec sa monture des championnats du monde Quantico (72.413%).

Trois Français étaient au départ de cette épreuve, et tous repartiront demain dans le Grand Prix Freestyle. Morgan Barbançon Mestre a réalisé la meilleure performance tricolore en prenant dixième place avec Sir Donnerhall II OLD (70.435%). De leur côté, Ludovic Henry et Marie-Emilie Bretenoux terminent respectivement treizième et quatorzième avec 68.630% et 67.913% sur After You et Quartz of Jazz.

Classement complet

© Equita Longines 2018 – PSV J.Morel

Vous aimerez peut-être