Dressage

CDIO 5* Compiègne : La Suède domine la Coupe des Nations, la France sixième

18/05/2018 ; Compiegne ; CDIO ; 527, BURIEL K.H., RAMEL Juliette ; samedi cdio5 grand prix ; Agence Ecary

Pour la première fois cette année, l’Europe était hôte d’une étape Coupe des Nations. Après Wellington en mars dernier, le circuit de dressage s’est installé ce week-end à Compiègne pour sa deuxième étape. Pas moins de sept pays avaient engagés trois ou quatre couples dans le CDIO 5*, mais c’est bien la Suède qui a régné sans partage durant ces deux journées de compétition.

Les Suédois se sont en effet emparés de la tête dès le Grand Prix samedi. Associée à Buriel K.H, Juliette Ramel avait signé la meilleure reprise de l’équipe en prenant la deuxième place du classement individuel avec une moyenne de 74.783%, récompensant une bonne reprise malgré quelques imperfections. Juste derrière, Patrik Kittel et la jument suisse de dix ans Well Done de la Roche CMF avaient été notés à 74.543%, tandis que Antonia Ramel et le fils de Glock’s Voice Brother de Jeu s’étaient retrouvés en cinquième position avec 72.326%. Le score de Rose Mathisen, qui lui avait pourtant permis de prendre la septième place (71.087%), n’avait donc pas compté pour l’équipe. Ce matin dans le Grand Prix Spécial, les sœurs Ramel n’ont fait que confirmer l’avance de la Suède en terminant respectivement première et deuxième avec 75.532% et 72.596%. Patrik Kittel s’est ensuite classé deuxième du Grand Prix Freestyle avec un nouveau record personnel, 78.950%, alors que Rose Mathisen et Zuidenwind 1187 ont terminé au pied du podium (74.700%).

18/05/2018 ; Compiegne ; CDIO ; samedi cdio5 grand prix ; Remise des prix ; Agence Ecary

Cathrine Dufour et Atterupgaards Cassidy – © Agence Ecary

Le Danemark occupe le deuxième rang, malgré le fait qu’il ne disposait d’aucun joker. Il faut dire que l’équipe était menée de main de maître par Cathrine Dufour et son excellent Atterupgaards Cassidy, qui se sont imposés dans les deux épreuves auxquelles ils ont participé. Dans le Grand Prix, l’amazone et son alezan ont déroulé une reprise sans faute majeure et ne sont pas passés loin des 80% (79.696%). Lors du Freestyle, le couple n’a pas fait aussi bien qu’à Göteborg où il avait obtenu la meilleure moyenne de sa carrière, mais a tout de même été noté à 84.250%. Anders Dahl et son fidèle Selten HW ont quant à eux pris la sixième place du Grand Prix (71.348%) et la cinquième du Spécial (70.787%). Pour la première fois au départ d’une Coupe des Nations de ce niveau, Ulrik Moelgaard et le hongre de dix-sept ans Michigan n’ont pas pu dépasser les 70% ce week-end, mais leurs classements (dix-huitième et huitième place) n’ont finalement pas eu la moindre conséquence pour le classement final.

Bien présents avec quatre couples, les Pays-Bas montent sur la troisième marche du podium, notamment grâce à Diederik van Silfhout et Hans-Peter Minderhoud. Tous les deux habitués des grandes échéances, ils ont sans surprise signé les meilleures performances de l’équipe. Avec le gris Zanardi, le cavalier des écuries Glock a pris la huitième place du Grand Prix (71.022%), juste devant son compatriote qui avait sellé Four Seasons 19 (70.717%). Dans le Spécial, Diederik van Silfhout et son alezan de quatorze ans ont fini en quatrième position avec 71.489%, alors que Hans-Peter Minderhoud a fermé le top 5 du Freestyle grâce à 74.300%. Patrick van der Meer et Zippo ont quant à eux obtenu 69.826% lors du premier jour de compétition et 73.500% dans l’épreuve en musique. Les deux notes de Katja Gevers et Thriller n’ont pas compté pour le classement final.

Morgan Barbançon Mestre et Sir Donnerhall II OLD - © Agence Ecary

Morgan Barbançon Mestre et Sir Donnerhall II OLD – © Agence Ecary

Malgré la présence de son nouveau couple, Morgan Barbançon Mestre et Sir Donnerhall II OLD, qui portait pour la toute première fois les couleurs tricolores, la France n’est pas parvenue à faire mieux qu’une sixième place. L’ancienne cavalière espagnole a été la meilleure de l’équipe dans le Grand Prix (treizième avec 69.000%, note malheureusement entachée par une ligne fautive des changements de pieds à deux temps) et dans le Freestyle (huitième pour 72.350%). Marie Emilie Bretenoux et Quartz of Jazz sont sortis de piste avec 67.500% du Grand Prix, avec juste quelques dixièmes de plus que Bertrand Liegard et Star Wars (67.196%). Grosse déception en revanche pour Pierre Volla et Badinda Altena qui ont éprouvé des difficultés dans cette épreuve, en particulier lors du travail au galop, et n’ont récolté que 64.478%. Ce matin, ils ont à nouveau commis des fautes dans la reprise du Spécial et ont été noté à 68.553%, une moyenne qui, comme celle de la veille, n’a pas compté pour l’équipe. De leur côté, Bertrand Liegard et son hongre ont globalement signé une bonne reprise dans cette même épreuve (69.447%), tandis que Marie Emilie Bretenoux a terminé huitième du Freestyle (72.275%).

Classement complet par équipes

Photo : © Agence Ecary

Vous aimerez peut-être