Dressage

CDI-W Malines : Emmelie Scholtens et Desperado N.O.P imbattables

Scholtens Emmelie, NED, DesperadorJumping Mechelen 2019r© FEI/Dirk Caremansr 29/12/2019rrrrrrrrrr

La Néerlandaise Emmelie Scholtens a terminé l’année de la meilleure des manières en s’imposant dans le Grand Prix et dans l’étape Coupe du monde du CDI-W de Malines avec son fidèle étalon noir Desperado N.O.P.

Le couple, qui avait représenté son pays à domicile aux championnats d’Europe de Rotterdam l’été dernier, a décroché une nette victoire cet après-midi dans le Grand Prix Freestyle avec une moyenne de 85.075%, de loin la meilleure note de sa carrière. « Il était un peu tendu au galop hier (dans le Grand Prix, ndlr) mais il était bien mieux aujourd’hui, beaucoup plus confiant et relâché, a remarqué l’amazone à propos de son complice de onze ans. Je suis contente qu’il ait autant d’expression. Il a toujours été comme ça et c’est une bonne chose que cela n’ait pas changé avec le travail. C’est un cheval très doux, il ne sait pas vraiment qu’il est un étalon. Il est parfait, très gentil et facile à travailler. »

Fait assez rare sur le circuit, le Portugal est aujourd’hui présent sur le podium grâce à son meilleur couple, Maria Caetano et son puissant lusitanien gris par Rubi Coroado. Le duo a déroulé une reprise notée à 80.940%, soit quelques dixièmes de plus que le jeune Juan Matute Guimon et son bai Quantico, troisièmes avec 80.510%.

Après avoir terminé quatrièmes à Madrid et cinquièmes à Salzbourg, c’est presque tout naturellement que Morgan Barbançon Mestre et son Sir Donnerhall II OLD se sont à nouveau rapprochés du podium en terminant encore quatrièmes. La Tricolore et son étalon terminent l’année en obtenant un nouveau record personnel, 79.780%. Très belle performance également d’Anne Sophie Serre et Actuelle de Massa, indéniablement la grande révélation de cette fin d’année, qui décrochent elles aussi le meilleur score de leur carrière avec 78.370%, synonyme de septième place.

Ces performances réalisées en cette fin d’année devraient permettre à la France d’être présente aux Jeux olympiques de Tokyo l’année prochaine en équipe, puisque le Brésil et l’Afrique du Sud, initialement qualifiés, n’ont pas réussi à remplir tous critères pour pouvoir envoyer une équipe au complet. La FEI devrait officialiser ce grand retournement de situation prochainement.

Classement complet

Photo : © FEI/Dirk Caremans

Vous aimerez peut-être