Saut d'obstacles

Affaire Thornton : sa version des faits !

14632635_10153811408096561_731720681_o

La suspicion de maltraitance de Kevin Thornton envers son cheval remue la planète équestre depuis hier. L’irlandais a aujourd’hui dévoilé sa version des faits auprès du média Irish Field.

Kevin Thornton et Vinnie Duffy, la propriétaire de Flogas Sunset Cruise malheureusement décédé hier, expliquent qu’ils sont dévastés par cette tragédie et les répercussions que cela a. Le cavalier s’explique : « Je suis dans le monde du cheval depuis toujours. A aucun moment je ne frapperait un cheval à mort. Je n’ai pas fait ça et ne le ferai jamais. Je ne suis pas ce genre de personne. Je n’ai pas non plus monté ce cheval pendant trois heures comme cela a été dit sur les réseaux sociaux. Je le montait depuis quinze/vingt minutes avant qu’il ne meure. J’ai d’autres chevaux gris comme lui et les gens ont surement pensé que je le montais depuis longtemps alors que ce n’était pas le même. »

Il raconte ensuite comment se sont passés les faits : « Flogas s’était bien comporté tout le week-end. Il a été sans-faute le premier jour. Le deuxième jour, il était un peu endormi avant le premier obstacle, mais il a bien sauté. Il était comme ça. J’ai parlé avec Vinnie et je lui ai dit que j’allais galoper dehors. Je l’avais fait avec les deux autres gris et ils semblaient très heureux. J’ai donc emmené Flogas dans une zone ouverte aux cavaliers. Il était dans une bonne forme mais j’ai dû lui donner un ou deux coups de cravache à l’entrée pour le réveiller un peu. C’était la première fois que j’étais un peu dur et il a réagi brusquement, faisant quelques écarts. J’ai essayé de le contenir et de rester calme. Il était très nerveux et je me suis dirigé vers mon groom qui m’attendait avec un stick de dressage. Je le monte toujours avec un stick de dressage à la maison. Il a presque sauté sur le groom. Nous sommes donc allés dans l’autre carrière. Il ne respirait pas fort ou lourdement. Mais je le sentais très étrange sous ma selle. Je suis descendu et il s’est écroulé. J’ai retiré la selle et j’ai immédiatement appelé un vétérinaire. »

L’irlandais explique ensuite que l’organisation du GPA Jump Festival lui aurait laissé le choix de rester ou non sur le concours. Les organisateurs auraient cependant affirmé hier avoir exclu le cavalier du concours.

Ses propos sont donc à prendre en compte mais seule l’enquête pourra, on l’espère, éclaircir cette affaire et surtout infliger les sanctions adéquates au(x) coupable(s) de ce possible acte de maltraitance.

Source : Irish Field.

Vous aimerez peut-être